Erreur
  • JFTP::login: Unable to login
  • JFTP::write: Unable to use passive mode
  • JFTP::write: Unable to use passive mode
  • JFTP::write: Unable to use passive mode
PDF Imprimer Envoyer

Le projet PasseparCirque naît de l'union de deux organisations, l'association italienne Qanat Arte e Spettacolo et la française Arc en Cirque, avec l’intérêt commun de sauvegarder, valoriser et recevoir le patrimoine culturel-artistique de la discipline du cirque, à travers l'activation de plus d’initiatives et d’activités, par la réalisation d'échanges pédagogiques-artistiques, la constitution d'une compagnie artistique stable et le copartage d'une bibliothèque bilingue virtuelle.


Origine du projet, contexte de départ et identification des problématiques

Le projet est né de la reconnaissance de l'art circassien en tant que réalité consolidée et diffuse. Ses origines et son histoire sont connues depuis peu, d'autant plus que l'art circassien est en perpétuel changement et mouvement, il nécessite d'être toujours suivi. Ce que le projet s'entend faire en répondant à deux principales exigences : promouvoir le cirque contemporain qui est l'expression d'une réalité artistique et internationale; consolider et diffuser le lien qui existe entre la culture et le cirque, et ce à travers la modernisation et la diffusion, réelle ou virtuelle, d'un centre de documentation bilingue. Ceci pour rendre la réalité circassienne plus visible et concrète, comme manifestation improvisée et historique à la fois, qui porte sur un seul registre : l'artiste. Grugliasco (Turin) et Chambéry sont des villes jumelées sur la même passion qu'est le cirque contemporain :  les deux villes ont une école de cirque importante, un Festival, une saison de spectacles circassiens et un centre de documentation.

Objectifs du projetechanges_peda

L'objectif du projet est de sauvegarder, de valoriser et de promouvoir le patrimoine culturel et artistique circassien en favorisant la connaissance et reconnaissance d'une identité territoriale artistique distincte, tout en favorisant un ensemble de valeurs et de principes à travers la comparaison de nos cultures, la mobilisation des artistes et professionnels sur les deux territoires et la création d'emplois. L'objectif commun est de réaliser des échanges culturels et artistiques où il serait possible d'associer non seulement des artistes et protagonistes, mais aussi la population locale qui pourrait prendre part activement à cette initiative en participant à la sélection des artistes pour la création d'une compagnie artistique ; en participant en tant que public aux festivals, aux saisons et en étant les premiers à consulter le centre de documentation bilingue (réelle ou virtuel) sur les arts du cirque.

Résultats attendus et impacts prévus

Le projet aspire à la création et au développement d'un réel échange culturel et artistique transfrontalier des arts du cirque sans limite dans le temps et dans l'espace et cela grâce à la comparaison et au partage du patrimoine, aux connaissances, aux valeurs, aux actions, aux moyens d'information et de communication et à travers l'échange et la formation des artistes, des professionnels et opérateurs du secteur qui mettent l'ensemble de leurs compétences et expériences à disposition. L'objectif est donc la naissance d'échanges culturels et artistiques, la création d'une compagnie artistique stable et la création d'un centre de documentation réel et virtuel, bilingue. Notre but est d'avoir un impact positif et constructif tant auprès des professionnels de ce secteur qu'auprès de passionnés et du public en général. Les grandes expectatives se nourrissent de la possibilité de créer des emplois et de valoriser les territoires Franco-Italien avec des initiatives culturelles et artistiques de qualité (Festival, saisons et spectacles).

Valeur ajouté transfrontalière

L'échange artistique entre des territoires à l'identité différente, mais voisine, garantit la constitution et la diffusion d'un patrimoine culturel circassien universel tout autant que la conservation des différences réciproques. La rencontre transfrontalière admet pour cela la connaissance et la reconnaissance de soi a partir de l'autre à travers : la constitution et la promotion d'activités valorisant l'échange du patrimoine, des connaissances et des expériences, mais aussi le partage d'un projet, d'activités et de ressources semblables ou communes. La présences d'artistes, de professionnels, de protagonistes, de populations locales distinctes mais non éloignées du principe communautaire défendant un tel projet, permet donc l'élaboration d'une identité circassienne universelle et multiforme, base unique pour une véritable vie démocratique et tolérante.

Impacts prévus sur les deux versants

Le projet aura de remarquables répercussions sur les deux territoires. Outre toute réalisation et diffusion d'un patrimoine artistique et culturel universel et diversifié (grâce aussi à la variété des productions et activités développées), le projet donnera vie à la programmation de festivals, de saisons de spectacles, à la réalisation (la premier en Italie) d'une compagnie stable d'artistes, de leurs spectacles et d'un centre de documentation, réel et virtuel, bilingue sur le thème du cirque. C'est important de souligner que pour les deux versants, un tel projet entend offrir aussi l'occasion de créer des emplois et de valoriser les territoires dans lesquels de telles initiatives sont mises en oeuvre.

Niveau d’intégration des activités

Le projet naît d'un intense degré d'intégration des activités de la part des deux partenaires : à partir de la création, avec des rencontres, des échanges d'idées, des prévisions financières et de communication, avec le matériel informatique de mise en réseau. Tout en poursuivant la réalisation des activités propres à chaque territoire (festival, saison artistique, échanges...) mais aussi les activités communes (sélections des artistes pour la compagnie stable, la création d'un centre de documentation bilingue réel et virtuel...); avec une mobilité des artistes, des professionnels et des techniciens; jusqu'à la conclusion du projet, avec une comparaison et une partage mutuel, culturel, artistique, économique des résultats obtenus.

Eventualité de la poursuite de l’opération

Le projet n'entend pas se limiter dans le temps et dans l'espace, au contraire, il sera l'étape initiale d'une collaboration importante, variable et durable entre les deux organisations. En sont témoins les activités, objets d'un tel projet. La rencontre entre les artistes et la constitution en Italie d'une compagnie stable franco-italienne donneront vie à un lien qui s'étendra dans le temps et dans l'espace au delà des limites dessinées d'ici deux ans, en supposant par exemple une éventuelle tournée internationale future. De la même façon, la constitution , réelle et virtuelle, d'un centre de documentation bilingue nécessitera une mise à jour continue des documents et des informations concernant l'actualité et la réalité des Arts du Cirque; et que pour l'efficacité, l'usage et la qualité de ce service, il ne peut y avoir de limite temporelle. Aussi les festivals et les saisons de spectacles de cirque italo-français sont des initiatives sans limite de temps et d'espace, ambition émergente valorisée à travers la coopération et la solidarité entre les deux organisations, avec un regard porté toujours vers l'avenir et au delà des frontières, entendons par là, le marché artistique international, extra européen. Nous souhaitons en outre, que les réflexions de travail et initiatives, activées à l'occasion du projet "Alcotra" soient seulement le début d'une collaboration de travail qui se poursuivra dans le temps.

Pendant les 2 premières années, réalisation de festivals de spectacles circassiens: l'un italien dans le 2008, l'un italien e l'un français dans le 2009.

Par ce projet nous avons l'intention de créer un jumelage artistique entre le festival estival "Sul filo del circo" présenté près du parc culturel "Le Serre" à Grugliasco, dans la province de Turin (Italie) et le festival "Cirq'ule" à Chambéry (France). Cette action permettra de donner une visibilité sur les activités artistiques circassiennes analogues mais toutefois différentes, mettant en évidence le principe que lance ce projet culturel et artistique, c'est-à-dire "l'unité dans la différence". L'objectif est que les festivals soient présentés chacun dans leur région, par les artistes et compagnies italiennes et françaises. Accueillant également des artistes et compagnies extra-européens, le festival constitue non seulement un important moment de rencontres et d'échanges mais aussi une occasion profitable de divulguer et promouvoir les résultats rejoignant le programme, qui pouront ainsi avoir l'opportunité de grandir et de s'appliquer au-delà des temps et des espaces prévus par le programme "Alcotra".

Pendant les 2 premières années, réalisation de trois  saisons de spectacles circassiens: un italien dans le 2008, un italien-français dans le 2009

Le projet comprend aussi la réalisation sur le territoire italien et sur le territoire français saisons artistiques circassiennes, en période hivernale. Cette action sera dans la continuité du projet permettant un plus grand atelier fait de rencontres entre deux cultures mais aussi entre des techniques et expériences artistiques. Pendant les saisons il y aura des accueils d'artistes et de compagnies autant italiens que français permettant de promouvoir et de valoriser le caractère transfrontalier de ce projet.

Constitution, réelle et virtuelle, d'un centre de documentation bilingue

Ce phénomène en pleine expansion n'est pas encore bien défini et valorisé, d'où la nécessité de cette action qui tend à sa mise à jour et à sa divulgation.Le but de ces deux organisations circassiennes est de cataloguer les documents "papiers" présents près des deux sièges (livres, revues, affiches...) les rendant consultables et utiles grâce à la réalisation d'une bibliothèque "virtuelle", bilingue, commune aux deux sièges dans laquelle serait mis en évidence autant les différents fonds disponibles que leurs disponibilités sur des thématiques communes. Pour gérer cette activité, nous serons amenés à demander deux aides (in italien et un français dans le 2008 et le 2009) qui se verront proposé un emploi pendant toute la durée du projet et, éventuellement au delà.

Echange artistique, pédagechanges_peda2ogique par des artistes

Le projet déclenchera un échange artistique et pédagogique transfrontalier. Un petit groupe d'artistes (environ 2 italiens et 2 français), accompagné de professionnels (respectivement un metteur en scène, un chorégraphe et un art designer, aussi bien en territoire italien qu'en territoire français avec trois ressources du personnel administratif français) prendront part aussi bien en Italie qu'en France à une série de 4 rencontres, chacune de 10 jours (pour un total de 80 jours), dans le but de se rencontrer et de découvrir la technique et l'art circassien dans la réalité territoriale d'appartenance. Ceci offre la possibilité d'échanger et de confronter les expériences artistiques, mais aussi d'identifier et de valoriser une identité culturelle qui est commune et différente à la fois.

Sélection d'un groupe d'artiste pour la constitution d'une première compagnie circassienne fixe.

La proposition des organisations italienne et française est de donner la possibilité à des artistes et des élèves déjà associé à l'intérieur des ateliers culturels d'échanges (environ 4 jeunes, 2 italiens et 2 français), mais aussi à des artistes actifs à l'intérieur des deux réalités territoriales intéressées (pour un total de 20 artistes italiens et français), de prendre part à la sélection artistique conduite par 6 professionnels (qui ont déjà pris part précédemment à la réalisation d'échanges artistiques et pédagogiques), laquelle permettra la constitution de la première compagnie artistique circassienne italo-française en Italie.

Création d'une première compagnie fixe italo-français en Italie

Nous comptons donner vie en outre à un spectacle à l'occasion de la création de la première compagnie fixe transfrontalière italo-française en Italie. Participeront à cette action des artistes et professionnels habitant dans les territoires.

Activité de service de presse

Chaque étape du projet sera suivie, valorisée et promue, par une équipe italo-française préposée à la communication et à la diffusion des évènements artistiques et culturels à différents niveaux: journaux, quotidiens, radio, sites internet et publicités permettant de valoriser et de donner une visibilité au projet qui n'est pas seulement d'intérêt européen.